LES FOURMIS MANIOC

Elles attaquent la nuit, les vilaines. Elles choisissent un arbuste et entrent en action jusqu'à ce qu'il ne reste plus que le tronc. Discrètes, tenaces, elles reviendront finir le travail la nuit suivante. Et c'est ainsi qu'une jolie plante peut disparaître sans que son jardinier non averti n'en réalise la raison. Elles laissent pourtant des indices, des feuilles le long de leur passage.

eglise__1_1

L'ESPOIR FAIT VIVRE,

eglise1

Cathédrale Saint-Sauveur, Cayenne

Oui, mais il aveugle aussi, certaines fois.....