Trouvé sur le site local :

A lire pour comprendre toute l'histoire ....

Ainsi, le 13 décembre, alors que nous avions de bonnes raisons de penser que les permis étaient gelés en attendant la finalisation du Schéma régional d'orientation minier*, nous apprenions par le journal officiel qu'un « permis exclusif de recherches de mines d'or » sur 531 kilomètres carrés avait été accordé au holding Newmont Lasource (jodla du 13 décembre). Tout citoyen intéressé par l'avenir de la Guyane en vient logiquement à se demander par qui et selon quels critères..............
Lire la suite sur
http://www.blada.com/jodlas/3892-Or_de_Guyane,_non-dits_et_autres_turpitudes.htm

http://www.fne.asso.fr/fr/themes/question.html?View=entry&EntryID=167

Pour un schéma minier en Guyane

Les potentialités aurifères du sous-sol guyanais et la conjoncture économique mondiale actuelle qui fait flamber les cours de l’or, attisent les convoitises. L’exploitation de l’or gagne du terrain, sans aucune vision raisonnée ni raisonnable et, bien souvent, au détriment de la biodiversité et de la santé de nos concitoyens.

 

Le FNE, le comité français de l’UICN et le GEPOG, convaincus qu’il existe des solutions pour combiner la protection de la richesse biologique et la mise en place d’activités économiques responsables et durables, ont proposé l’établissement d’une vision prospective de l’exploitation de cette ressource naturelle non renouvelable.

Ainsi, avec le soutien de la Fondation Nature et Découvertes et de Patagonia, FNE, le comité français de l’UICN et le GEPOG ont jeté les jalons d’une réflexion sur l’exploitation de l’or en Guyane baptisée « Or vert contre or jaune – Quel avenir pour la Guyane ? » (Taille du fichier 8 Mo).

  Après avoir dressé le constat des ravages de l’exploitation aurifère et recensé les blocages règlementaires et juridiques, préalables nécessaires à l’établissement d’un schéma minier, elles ont cherché à identifier quels enjeux, en plus de la protection de la biodiversité, pouvaient entrer en conflit avec l’exploitation de l’or. Au final, ses enjeux sont nombreux. Ils portent sur la protection des ressources en eau, les activités économiques comme le tourisme et l’agriculture, la protection de la culture et des sites cultuels des peuples amérindiens et la protection des milieux et des espèces. L’originalité de ce rapport est de prendre également en considération des secteurs qui, grâce aux récentes connaissances des naturalistes guyanais, font apparaître des enjeux forts de protection de la biodiversité.

Par ce travail cartographique conséquent, il a été possible de juxtaposer les secteurs à enjeux miniers tels qu'identifiés par le BRGM et les localisations des autres enjeux, et détecter ainsi des zones de conflit.

 

Deux grandes catégories de secteurs « à conflits » sont ainsi identifiées :
- ceux où des permis miniers d’ores et déjà attribués se superposent avec d’autres enjeux. Il s’agit de la Montagne de Kaw, de l’axe Cacao/Régina, la réserve biologique de Lucifer Dékou-Dékou, les permis Newmont et St Élie, le bourg de Saül et les permis délivrés entre Saül et Maripasoula ;

- ceux où des gisements miniers se juxtaposent avec d’autres enjeux et où l’exploitation de l’or n’est pas encore ouverte. Il s’agit du secteur de Maripasoula, de l’aval de Camopi, de l’extrême nord-ouest du bassin versant de l’Approuaggue, des secteurs au nord de Grand Santi et des gisements situés entre Grand-Santi et Apatou. Il est à noter que certaines de ces zones sont déjà exploitées illégalement.

L’objectif de FNE, du comité français de l’UICN et du GEPOG vise à porter au débat ce constat, dans le cadre de la réflexion actuelle pour la production du premier, attendu et nécessaire, « schéma d’orientation minière de la Guyane ».

La phase de concertation entre tous les acteurs devrait permettre de concrétiser la mise au débat de cette expertise, afin notamment de mesurer les enjeux en place, d’évaluer leurs possibilités de cohabitation et de définir les arbitrages.

De cette expertise, FNE, le comité français de l’UICN et le GEPOG tirent un certain nombre de recommandations, à réaliser soit en préalable à l’établissement du schéma d’orientation minière, soit en cours d’élaboration dudit schéma. Elles ne pourront qu’être utiles pour assainir la situation de l’exploitation de l’or en Guyane et remédier aux dysfonctionnements, incohérences et ambiguïtés qui ont donné lieu au fiasco de Camp Caïman et à l’implantation de permis miniers dans le cœur du parc amazonien de Guyane.

 

Cette expertise a été réalisée par :

                                                  
      
            
   
            
            


DSC_1300

Tous n'ont pas fait fortune....


JORF n°0290 du 13 décembre 2008 page 19031
texte n° 6



ARRETE
Arrêté du 22 octobre 2008 accordant un permis exclusif de recherches de mines d'or en Guyane

NOR:  DEVO0825366A

 Par arrêté du ministre d'Etat, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, en date du 22 octobre 2008, le permis exclusif de recherches dit « Permis NEM 1 », d'une superficie de 530,93 kilomètres carrés, est octroyé à la société Newmont Lasource pour une durée de cinq ans à compter de la publication du présent extrait au Journal officiel, compte tenu d'un engagement financier minimal de 191 862 euros.
Conformément au plan au 1/100 000 annexé au présent arrêté, le périmètre du permis NEM 1 est constitué par un polygone reliant les sommets définis ci-après par leurs coordonnées GPS (système WGS 84) :

 


SOMMETS

LONGITUDE

LATITUDE

A

53° 42' 54,89''

5° 13' 56,49''

B

53° 40' 30,48''

5° 13' 57,12''

C

53° 32' 04,70''

5° 09' 13,30''

D

53° 32' 03,65''

5° 04' 46,11''

E

53° 34' 13,43''

5° 04' 45,60''

F

53° 34' 12,33''

5° 01' 27,47''

G

53° 45' 33,58''

5° 01' 24,68''

H

53° 45' 34,41''

5° 04' 39,86''

Ia

53° 48' 27,69''

5° 04' 39,08''

Ia-Ib

Au long
du fleuve Mana


Ib

53° 48' 25,70''

5° 05' 17,82''

Ib-Ic

Au long du Crique


Ic

53° 50' 03,23''

5° 07' 11,14''

Id

53° 58' 28,90''

5° 04' 26,73''

Id-J

Au long
de crique Mousse


J

53° 58' 00,00''

5° 01' 24,33''

K

54° 01' 14,53''

5° 01' 23,44''

L

54° 01' 15,89''

5° 06' 16,14''

M

53° 54' 14,21''

5° 06' 18,08''

N

53° 54' 14,65''

5° 07' 55,68''

O

53° 42' 53,56''

5° 07' 58,66''



Le périmètre ne couvre pas la surface de l'autorisation d'exploitation 18/2006 détenue par M. Francisco Jurandir dos Santos.
Nota. ― Le texte complet de l'arrêté et le plan peuvent être consultés au ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, direction de l'eau et de la biodiversité (sous-direction de l'action territoriale et de la législation de l'eau et des matières premières, bureau de la législation des mines et des matières premières), 61, boulevard Vincent-Auriol, 75703 Paris Cedex 13, ainsi qu'à la DRIRE Antilles-Guyane, Pointe Buzaré, BP 7001, 97307 Cayenne Cedex.

 
 


 Extrait du site de la Direction Régionale de l'Environnement de Guyane

Un Schéma d’Orientation Minier (SDOM) est en cours d’élaboration en Guyane. L’objectif visé est d’assurer l’équilibre entre le développement économique et la protection de l’environnement, entre l’exploitation de la ressource minière, notamment aurifère, et la préservation de la biodiversité.

 

Conformément à la directive européenne du 27 juin 2001, le SDOM fait parti des plans et programmes susceptibles d’avoir des incidences notables sur l’environnement. Il doit donc faire l’objet d’une évaluation environnementale préalable à son adoption.

http://www.guyane.ecologie.gouv.fr/rubrique.php3?id_rubrique=156

http://www.guyane.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/20080811_eval-env_cc.pdf

http://www.guyane.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/20080811_eval-env_RC.pdf

http://www.guyane.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/20080808_eval-env_AE.pdf


DSC_1308