DSC_0652

Situé sur le fleuve Maroni, c'est le premier village vraiment isolé après  Saint Jean. La population y est majoritairement Bonis; Actuellement, on compte environ 3600 habitants à Apatou, avec les campous (villages) avoisinants. La commune a été créée en 1976 par la séparation de la commune d'Apatou de l'ancienne commune de Grand-Santi-Papaïchton-Apatou.

DSC_0625  DSC_0636 DSC_0635

DSC_0656  DSC_0657  DSC_0658

DSC_0660   DSC_0675    DSC_0674

DSC_0680  DSC_0683  DSC_0686


Un artiste bushinengué inspiré

DSC_0692   DSC_0693   DSC_0694

DSC_0689                                   DSC_0695

DSC_0656   DSC_0658   DSC_0702

DSC_0705   DSC_0742   DSC_0712 

DSC_0710     DSC_0723   DSC_0726 

DSC_0706  DSC_0736  DSC_0743


La gendarmerie couleur locale

DSC_0734   DSC_0735  DSC_0733

La poste et le collège

DSC_0755   DSC_0758

Intense activité autour du fleuve. Pêche, lessive, commerce plus ou moins légal avec la rive d'en face (le Surinam), transports des passagers vers les  villages du fleuve plus en amont.

DSC_0749   DSC_0748  DSC_0632

DSC_0637  DSC_0649  DSC_0630

DSC_0627  DSC_0717  DSC_0719

DSC_0633

L'hébergement est possible dans le superbe carbet municipal et la boutique artisanale est aussi office du tourisme.

DSC_0638   DSC_0644

 DSC_0626  DSC_07591 Un petit bar sympa


Et plus......

DSC_0682     DSC_0731       DSC_0796