vendredi 23 janvier 2009

UNE VIE DE BAGNE

           "Les épaules souvent nues de ces condamnés, leurs bras et leur torse exhibent parfois d'étranges tatouages, signes indélébiles, qui constatésavec soin dans leur signalement viennent au secours de la justice pour établir certaines individualités douteuses. Hyèroglyphes indéchiffrables, peintures naïves, dessins honteux, sentences, imprécations, serments d'amour et de haine ; il y a de tout dans ce singulier musée. La surcharge d'ornements semble être en raison directe de la... [Lire la suite]
Posté par zelline33 à 00:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]