Et voilà de nouveau les vacances !! Vite vite à Paramaribo !!! Direction l'Awatabiki pour prendre l'avion (le coucou). J'arrive en pirogue de Papaïchton. Ma place n'est donc pas réservée par le piroguier. Beaucoup de monde ce matin, deux familles bonis, un créole et beaucoup de brésiliens (orpailleurs clandestins). Un premier avion  arrive et décolle, un second et nous sommes encore une dizaine à attendre "le dernier avion qui doit arriver sous peu" nous assure le monsieur de l"aéroport".

DSC_0965

L'attente (un conseil ; ne jamais s'assoir par terre dans ce drôle de pays, au risque de se faire manger les fesses très rapidement !!!)

Au bout d'une heure, il nous informe que l'avion a des problèmes techniques et qu'il aura du retard. Vers 11h (je suis arrivée à 7h) il finit par nous prévenir qu'il n'y aura pas d'avion et que chacun peut rentrer chez soi. Quelques uns, râlent, mias repartent. Et moi ? Je n'ai pas de chez moi, pas question de retourner au carbet de Papaïchton (la douche sans eau, ça suffit), je ne veux pas encore payer la pirogue aller-retour. Je décide de rester dormir là cette nuit !!! dans ce lieu de perdition que sont tous les villages de ce genre. Un jeune Boni fait le même choix. Le problème, c'est que je n'ai pas pris mon hamac. En fin d'après-midi, alors que je désespérais, un habitant sympa m'en prête un . Allez, tout va bien...ici, personne ne s'affole de rien.....

DSC_0967

Le fleuve comme baignoire, avec un crabe qui me mord les pieds ....

DSC_0968

L'exprssion "ne rien faire " prend tout son sens ici. Il n'y a rien à faire , car il n'y a rien, un soleil de plomb, une piste d'aterrissage et personne !!!! Rien à faire, rien à dire, rien à voir, enfin le fleuve est toujours magnifique !!!

A côté une baraque en bois qui sert d'épicerie chinoise et trois baraques en bois pour quelques habitants qui ne sont là que le matin pour accuellir les passagers. Rien à faire et pourtant, quel plaisir d'être là !!!

DSC_0972

Ma chambre ....c'est le "hall de l'aéroport", le garage à mob....!!! difficile d'aller "faire pipi" dans la nuit noire. De plus, il pleut des trombes d'eau. 

DSC_0976

Tout s'est bien passé. Vers 23h le chinois a  baissé  la musique de '"épicerie-bar-bor..", une seule incursion imtempestive dans la nuit sans suite...Debout 5h pour se laver dans le fleuve avant l'agitation du matin. Et cette fois je suis la première à monter dans l'avion !!!